Catégories
Accueil Catéchèse conference

Être chrétien en temps de guerre – visioconférence du 7 avril 2022

Être chrétien en temps de guerre
Conférence-débat du Jeudi 7 avril 2022

Au moment où la guerre se déroule en Ukraine, nous sommes interpellés en tant que chrétiens. Témoignages et regards croisés de prêtres, théologiens, philosophes, etc.. vivant ou ayant vécu dans différentes zones de conflit participent à cette visioconférence.

Pantelis Kalaitzidis, Grèce – directeur de l’Académie de théologie de Volos
père Cyril Hovorun, Ukraine – Académies de théologie de Stockholm et de Kiev
Georges Nahas, Liban – Université St. Joseph – spécialiste des Sciences de l’éducation
Tarek Mitri, Liban – écrivain et homme politique
père Denis Malvy, France – Infectiologue – membre du Conseil scientifique  
Constantin Sigov, Ukraine – Philosophe, Académie Mohyla de Kiev, éditeur

Présentation père Alexis Struve, vicaire épiscopal

Catégories
Accueil Catéchèse conference

Pour la guérison de l’âme et du corps. L’onction des malades dans l’Église orthodoxe.

Cycle maladie et guérison : conférence 1 vendredi 11 février 2022
Pour la guérison de l’âme et du corps.
L’onction des malades dans l’Église orthodoxe.
écouter le podcast de la conférence ci-DESSOUS

Conférencier : Archevêque Job de Telmessos, professeur à l’Institut d’études supérieures en Théologie orthodoxe de Chambésy (CH) et à l’Institut Catholique de Paris.

vidéo de la conférence
Archevêque Job de Telmessos
Catégories
Accueil Catéchèse conference

Les orthodoxes à l’aube du mouvement œcuménique ?

Les orthodoxes à l’aube du mouvement œcuménique?
L’encyclique de 1920
Conférence-débat du Jeudi 27 janvier 2022

Des présentations du père Yannick Provost, orthodoxe et du père Luc Forestier, catholique sur l’encyclique de 1920 des interventions entre autre du pasteur Anne-Marie Reijnen, des photos, etc.: un véritable débat à écouter

C’est en janvier 1919 que le locum tenens du Trône œcuménique proposa au Saint-Synode que l’Église de Constantinople prenne l’initiative d’entrer en contact avec les autres Églises afin de réaliser « l’union des différentes dénominations en une société (koinônia) des Églises ». Le projet fut accepté et un comité fit formé pour élaborer le texte d’une encyclique à ce sujet. Le doyen de la Faculté de théologie de Halki, qui devint plus tard le métropolite Germanos de Thyatire et l’un des premiers présidents du COE (Conseil œcuménique des Églises), prit la plus grande part à sa rédaction.L’encyclique fut publiée en janvier 1920 en grec, en anglais, en français et en russe, sous la signature du locum tenens du Patriarcat le métropolite Dorothée de Brousse et de onze autres métropolites. Ce document prophétique est d’autant moins connu qu’une opinion largement répandue attribue la création du COE et plus largement l’initiative du mouvement œcuménique moderne aux seuls protestants.