Fête patronale à la paroisse des Trois-Saints-Hiérarques

la visite du Métropolite Dimitrios

Ce samedi 20 et ce dimanche 21 janvier, à l’occasion de sa fête patronale, anticipée de quelques jours pour des raisons pratiques, la paroisse de Metz a eu la joie d’accueillir (pour la deuxième fois) le Métropolite Dimitrios. Une quinzaine de fidèles sont venus à la Vigile le samedi soir, et environ 40 à la Liturgie du dimanche, avec une majorité de jeunes adultes. Les mélodies slaves de notre chœur habituel alternant avec bonheur avec le chant byzantin de nos amis libanais, renforcé à la Vigile par la voix du Métropolite lui-même, ont contribué à la beauté des offices.

Le témoignage d’Anna, étudiante

J’ai eu le plaisir de pouvoir participer à la visite du Métropolite Dimitrios pour la fête patronale de la paroisse des Trois-Saints-Hiérarques. C’était une belle occasion qui nous a permis de nous rassembler. Des paroissiens plus nombreux que d’habitude ont fait l’effort de se déplacer afin de venir le dimanche matin pour célébrer cette fête avec le Métropolite. On a également eu l’honneur d’accueillir une professeure de théologie à l’université de Lorraine, madame Marie-Anne Vannier, un représentant de l’évêque de Metz, le Vicaire général Olivier Riboulot, l’adjoint au maire en charge de la culture et des cultes, M. Patrick Thil, et même le maire de Metz, Monsieur François Grosdidier, venu souhaiter la bienvenue au Métropolite.

L’ambiance dans la chapelle était festive, chaleureuse et priante. Le Métropolite s’est beaucoup intéressé aux paroissiens et n’a pas hésité à venir vers nous à la fin de l’office et au cours du repas qui a suivi au restaurant, afin de nous connaître. Il m’a laissé une très belle impression : son humilité et son amour pour l’Eglise orthodoxe m’ont donné plus envie d’approfondir ma foi. Je suis très contente d’avoir pu venir, alors que le Métropolite s’est déplacé pour nous rappeler l’importance de la Liturgie.

Article ajouté au panier
21 Produits - 394,00